Les Grands Buffets, welcome y buen provecho !

Une institution de la cuisine française, que dis-je, un temple dédié à la découverte du patrimoine culinaire français, le restaurant Les Grands Buffets est ce que nous vous invitons à découvrir ici et en … 3 langues ! Donc non, il n’est pas long, il est juste en français, espagnol et en anglais.

Pourquoi ? Parce que la clientèle des Grands Buffets est internationale, et nos voisins espagnols sont autant à égale distance des Grands Buffets que nous le sommes aussi de Toulouse, en 1H30 via l’autoroute des deux mers, celui des vacances !

Vous pouvez alors vous offrir un repas qui ravira les petits et les grands, des têtes de veaux gribiche, aux pâtisseries orientales, à une variété de foie gras des plus gourmandes …

J’en ai eu la tete qui tourne, et j’avoue avoir suivi Elodie dans l’ordre des plats, étant déjà venu avec son frère, elle avait déjà l’experience du lieu, mais j’ai vite retrouvé mes péchés mignons, et le saumon gravlax et trois foie-gras différents ont garnis mes assiettes, coté dessert, un peu dépassé gourmande que je suis, dans ce cas, misez sur les valeurs sures : le chocolat !
Une deuxième visite en été pour apprécier la terrasse, et j’irais droit au but, ne vous laissez pas impressionner, et allez vers ce que vous aimez le plus !

C’est donc sous la plume d’Elodie d Hello Toulouse que vous découvrirez les Grands Buffets.

Les Grands Buffets, Narbonne.
Les Grands Buffets, Narbonne.
Les Grands Buffets, Narbonne.

Les Grands Buffets.
version française

Il n’y a pas autres personnage que Gargantua pour incarner les Grands Buffets. C’est donc en toute logique que de ce géant provienne la devise de ce restaurant hors norme: « Fay ce que vouldras ». Une virée au grand buffet de Narbonne, c’est la liberté de manger des produits d’exception, volonté, en quantité, en abondance. Et ça ressemble un peu à ça:

D’abord, on se gare aux abords d’un complexe ultra moderne qui héberge une grande piscine municipale. On se demande presque si on est au bon endroit. Puis on entre dans cet espace bétonné qui sent le chlore, on pousse une porte boisée. Et là, nous sommes littéralement plongées dans le classicisme d’une brasserie parisienne du début du siècle. Un véritable voyage dans le temps gourmand.

L’accueil délicat et affable que nous réserve le directeur du restaurant est agréablement surprenant. Je m’attendais à rencontrer un chef d’usine, je rencontre un homme exigent, poli et sympathique qui a fait des grandes maisons. Sa ligne de conduite: que tous travaillent et servent avec le sourire. C’est donc avec une grande gentillesse qu’il nous présente les lieux, qu’il nous fait découvrir cet organisation rigoureuse voire rigoriste et nous emmène même dans les coulisses, les cuisines et surtout les cuisiniers ont laissé la place à la technologie des machines. Il y a quand même ici 800 couverts par jours et des gros appétits à satisfaire. Pas de secret.

Il est tard quand nous prenons place à table. Il faut dire que la visite dure : buffets d’entrées, de plats, rôtisserie, fromages, dessert : tout est en quantité astronomiques et à volonté pour les convives. Il faut donc de la place pour tout achalander et tout scruter.
Je lève alors mon assiette pour explorer le buffet des entrées. Je la remplirais à deux reprises. D’abord avec des fruits de mer : huitres, saumon gravlax, fontaine de homards, écrevisses et ailloli maison. Ensuite, avec de la charcuterie, jambons à la découpe, foie gras et verrines. Pas de légumes, nous ne sommes pas venues manger léger.
Pour la suite, je me serai bien laissé tenter par une petite blanquette, un peu de cervelle de nombreux plats traditionnels français sont joliment gardés sous cloches.
Mais j’ai trop envie d’aller me servir auprès de la rutilante rôtisserie. Un os à moelle avec du gratin dauphinois. A fond dans l’hexagone. Le tout arrosé de vins locaux que l’on peut acheter à prix producteur. Petite joueuse, je ne tenterai que deux verres, et un seul plat.
J’ai trop envie de garder de la place pour choisir une assiette parmi les 50 variétés de fromages et les desserts : mignardises, glaces, fruits, de gâteaux et sa fontaine en chocolat apporte la note sucrée du repas.

Il se finit d’ailleurs par un petit café biologique. Car les grands buffets ont aussi pris ce virage sur certains produits. On quitte le restaurant pour se retrouver en 2018, sur un parking flambant neuf, en saluant la performance qui vient de se dérouler sous nos yeux. Et tous les jours de l’année. Celle aussi de son créateur, Louis Privat, qui tient cette maison sans commune mesure depuis 1989. Une maison qui a su mettre en avant la tradition et la noblesse de la gastronomie française à un échelon quasi-industriel.

Les Grands Buffets, Narbonne.
« Fay ce qu’il te plait »
La rotisserie ! Les Grands Buffets, Narbonne.

LES GRANDS BUFFETS.
EN ESPAÑOL 

No hay mejor personaje que Gargantúa para representar “Les Grands Buffets”. Es entonces, en toda lógica de este gigante de donde procede el lema de este restaurante fuera de serie : « Fay ce que vouldras » (« haz lo que quieras » en antiguo francés). Una vuelta al gran buffet de Narbonne es la libertad de comer productos de excepción a voluntad, en cantidad, en abundancia. Y se parece un poco a lo siguiente:

Primero, nos aparcamos a las fueras de un complejo ultra moderno que aguarda una gran piscina municipal. Nos preguntamos si estamos en el lugar correcto. Después, entramos en este espacio de cemento que huele a cloro. Empujamos una puerta de madera. Y aquí… estamos literalmente sumergidas en el clasicismo de una taberna parisina de inicios de siglo. Un verdadero viaje en el tiempo goloso. 

La acogida delicada y afable del director del restaurante es agradablemente sorprendente. Yo esperaba encontrar un jefe de fábrica pero encontré un hombre exigente, cortés y simpático que ha aprendido de “grandes maisons”. Su línea de conducta: que todos trabajen y sirvan con la sonrisa. Es entonces, con una gran gentileza que nos presenta los lugares, que nos hace descubrir esta organización tanto rigurosa como rigorista y nos lleva hasta a los bastidores…donde las cocinas pero sobretodo los cocineros son remplazados por la tecnología de las maquinas. Hay por lo menos aquí 800 comandas por día y grandes apetitos a satisfacer. No hay secreto.

Es más tarde cuando nos sentamos a la mesa. Hay que decir que la visita es larga: buffet de entradas, platos principales, asados, quesos y postres: todo está en abundante cantidad y a voluntad para los comensales. Así pues, se necesita sitio para abastecer y escrutar todo.

Yo tomo entonces mi plato para explorar el buffet de entradas. Lo llenaré dos veces. Al inicio, con mariscos: ostras, salmón gravlax, fuente de bogavante, cangrejo y alioli casero. Después con la salchichería, jamón asado al horno, foie gras y verrines. No verduras, no venimos para comer de dieta. Para continuar, estoy tentada por una pequeña blanquette (estofado de ternera), un poquito de sesos… muchos platos tradicionales franceses son guardados sobre hermosas queseras. Pero tengo muchas ganas de irme a servir a la rutilante rosticería, médula ósea al gratín dauphinois.

¡Viva la Francia! Todo esto acompañado de vinos locales que se pueden comprar a precios de productor. Yo intentaré solamente dos tintos y un solo plato. Tengo muchas ganas de dejar un hueco para elegir un plato entre las cincuentas variedades de quesos y; los postres: mignardises, helados, frutas, pasteles y su fuente de chocolate.

Terminamos con un pequeño café biológico. Porque “Les Grands Buffets” han también, dado este giro sobre algunos productos. Nos retiramos del restaurante para encontrarnos en 2018 sobre un aparcamiento flamante y saludando el desempeño que viene a desarrollarse ante nuestros ojos. Y todos los días del año. Aquel también de su creador, Louis Privat, que tiene esta maison sin punto de comparación desde 1989. Una maison que destaca la tradición y la nobleza de la gastronomía francesa a una escala casi industrial.

 

Les Grands Buffets, Narbonne.
Les Grands Buffets, Narbonne.
Les Grands Buffets, Narbonne.

 

LES GRANDS BUFFETS.
ENGLISH VERSION.

There is no other character then the mythical Gargantua to embody « Les Grands Buffets ». Therefore, it’s logic that a motto for a non-usual restaurant come from him: « fay ce que tu voudras ». A trip to Les Grands Buffets by Narbonne, it’s the freedom to eat exceptional products in a all you can eat way, and it sounds a little like this :

First of all, we park by a modern complex which houses a huge swimming pool. We are almost wondering if we are on the right spot. Once inside this concrete building thats smells chlorine, we push a wooden door and suddenly we are as back in time in a classicism Parisian brasserie !

The general manager of the restaurant is surprising us by his delicate and affable welcome, we thought of finding there a « factory boss », we are meeting a demanding, polite and pleasant man who did the « big houses ». His course of action : working with smile on.

It’s with great kindness that he introduces us to the site, that he makes us discover this rigorous organization even rigorist and even takes us behind the scenes, the kitchens and especially the cooks left room to the technology of machines. There are still 800 people covered per day and big appetites to satisfy. No secrets

It’s late when we sit down at the table. I must said that the visit lasts: buffets of starters, dishes, rotisserie, cheeses, dessert: everything is in astronomical quantities and at will for the guests. So there must be room for everything to tickle and check.

I then raise my plate to explore the buffet entries. I would fill it twice as Karine did. First with seafood: oysters, gravlax salmon, a fountain of lobsters, crayfish and « aioli » homemade. Then, with charcuterie, hams, foie gras and verrines. No vegetables, we did not come to eat light. For the rest, I’ll be tempted by a little stew, a little brain or many other traditional French dishes are nicely kept under bells. But I really want to go by the gleaming rotisserie. A bone marrow with gratin Dauphinois. Deep in the hexagon. All washed down with a full wine list at producer cost price. Little player, I will only try two glasses, and only one dish.
I also want to save space to choose a plate among the 50 varieties of cheese and desserts: sweets, ice cream, fruits, cakes and chocolate fountain brings the sweet note of the meal.

It ends with a small organic coffee. Because the « Grands Buffets » have also taken the turn on some products. We leave the restaurant to be back in 2018, on a brand new parking, greeting the performance that has just unfolded under our eyes. And every day of the year. That also of its creator, Louis Privat, who holds this house without common measure since 1989. A house which knew how to put forward the tradition and the nobility of the French gastronomy on a quasi-industrial level.

Les Grands Buffets, Narbonne.
Les Grands Buffets, Narbonne.
Les Grands Buffets, Narbonne.
Le directeur, Les Grands Buffets, Narbonne.

THIS IS IT!
… au fait, ça coute combien ? 35.90€.

Restaurant Les Grands Buffets
Rond point de la Liberté
11100 – Narbonne
 Tout nos remerciements pour l’accueil des plus chaleureux et sympathique que vous nous avez reserver !
Merci à mes traducteurs expert, Oriane & Oscar pour la version espagnol, et la version anglais, c’est moi, et merci Elodie pour sa plume ! 

Le pain frais, Les Grands Buffets, Narbonne.
Le Chef ! Il en faut toujours un.
Les Grands Buffets, Narbonne.

 

Et si vraiment vous culpabilisez de tout ce que vous avez diner, voici la piscine !
Mais ne coulez pas !
.. prescription de Dr Karine, avant le repas ;p

Et .. la piscine attenante aux Grands Buffets, Narbonne.

Published by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.